Quantcast
19h45

Au début du mois, l’office de police Europol a annoncé le démantèlement d’un réseau de crime organisé et l’arrestation de plus de 800 personnes. Cette importante opération de police aurait permis de sauver cent vies, toutes visées par des projets d’assassinats. Les polices du monde entier ont travaillé ensemble pour mener cette mission à bien.

 

Le bilan de l’opération : 800 personnes arrêtées, 8 tonnes de cocaïne, 22 tonnes de cannabis, 250 armes à feu, 55 voitures de luxe et près de 120 millions d’euros.

 

Depuis plus de deux la police australienne, Europol et le FBI préparaient une opération rodée dans les moindres détails pour piéger les traficants via un cheval de Troie. Ce cheval de Troie s’est réalisé via l’écoulement sur le marché noir de plus d’11 000 téléphones modifiés et piégés.
Les traficants ne se doutent de rien et l’ensemble des téléphones sont vendus et permettent alors aux forces de polices d’espionner le réseau. De plus, ces téléphones  ne peuvent qu’envoyer des messages (texte ou voix) vers un autre téléphone similaire, prendre des photos et filmer des vidéos, les traficants pensent ainsi avoir accéder à une plateforme ultra-sécurisée. Mais en réalité, la messagerie chiffrée baptisée AN0M est le cheval de Troie créé par le FBI. Toutes les communications sont interceptées, décryptées, puis recryptées, avant d’être finalement envoyées au destinataire. Au total, 27 millions de messages ont été envoyés entre trafiquants en 18 mois.

 

La semaine dernière les journalistes du 19h45 M6 ont réalisé un reportage sur l’évènement et ont choisi d’interviewer le fondateur de Guardea, Ely de Travieso au sujet de la technique du Cheval de Troie et des services de messageries cryptées.